ACTUALITÉS

Sortie le 29 septembre 2020 du CD CHILDHOOD
Monographie du compositeur Johan Farjot

Pièces courtes pour un à huit instruments
interprétées par :
Karol Beffa, Karine Deshayes, David Bismuth,
Hugues Borsarello, Arnaud Thorette, Antoine Pierlot, Jérôme Ducros, Paco Garcia, Martin Candela, Igor Bouin, Olivier Gourdy, Ensemble Saxo Voce,
Geneviève Laurenceau, Amélie Raison, Ambroisine Bré, Mathilde Borsarello, Bleuenn Le Maître, Pierre Génisson, Raphaël Imbert, Guillaume Cornut, Jean-Luc Votano, Johan Farjot


KLARTHE Records

concert de sortie : 12 octobre 20h30 au Bal Blomet
Jazzman, féru de culture américaine, Johan Farjot a réuni dans ce programme plusieurs amis et partenaires instrumentistes ; entre autres des complices familiers de son propre ensemble Contraste. Pour ce premier cd monographique, le compositeur présente 13 pièces plutôt courtes en un plan équilibré où la pensée musicale se révèle économe, opérant par formes condensées et sans dilution. Farjot offre plusieurs solos aux instruments, leur réservant pour chacun de superbes fenêtres expressives et lyriques, d’un essor digital non feint, qui permet une acuité assumée, heureuse… c’est le cas du solo pour clarinette (« Skyscapers »: belle vivacité crépitante), de « Carmen d’Escale » pour violon, et surtout « Nuit d’Adieu » pour alto, méditation qui accompagne la mort d’un ami, tout d’une plénitude assagie, suspendue (dernier épisode du programme).
Lucas Irom - ClassicNews - 10/06/2020


Sortie le 11 septembre 2020 du CD
SHUBERT IN LOVE

Lieder de Schubert arrangés par Johan Farjot pour Rosemary Standley et l'Ensemble Contraste
interprétés par :
Rosemary Standley, voix

Ensemble Contraste :
Arnaud Thorette, alto
Antoine Pierlot, violoncelle
Laure Sanchez, contrebasse
Jean-Luc di Fraja, percussion
Johan Farjot, piano
Kevin Seddiki, guitare

avec la participation de Sandrine Piau, soprano et d'Airelle Besson, trompette

ALPHA Records

Une tournée de concerts Schubert in love débute en octobre.
En concert à Paris au Bal Blomet le samedi 10 octobre 20h30
Quelques années après le succès de son album entre baroque et folk, Love I Obey (ALPHA538), la chanteuse franco-américaine Rosemary Standley rend visite à Schubert, avec cette fois la complicité de l’ensemble Contraste : « Nous avons tous, enfouies en nous, quelques notes de Schubert » disent les musiciens qui se sont réunis autour de ses musiques et y ont apporté une texture sonore originale, fruit de leurs influences respectives : classiques, pop, jazz, folk.
Ils ont sélectionné des lieder parmi les plus connus (Winterreise, Ständchen...) et des pièces instrumentales tout aussi universelles et ont intégré des rythmes venus d’autres pays ainsi que des instruments inhabituels dans ce répertoire : la trompette jazz d’Airelle Besson, la guitare de Kevin Seddiki, les percussions de Jean-Luc Di Fraja rejoignent les piano, violon, alto ou violoncelle de Contraste... sans oublier la participation exceptionnelle de la soprano Sandrine Piau qui rejoint Rosemary Standley pour quelques duos. Les arrangements sont signés Johan Farjot.